La magnifique Cortina d'Ampezzo au fond de la vallée à Belluno

L’ENTREE DANS LES DOLOMITES / JOUR 4

C’est parti ! On s’empresse de quitter Côme et son camping entouré de bitume pour entamer l’étape décisive de notre voyage. Ce soir, on dort dans les Dolomites !

 

 


+ Jour 4
+ Le voyage : Come, (presque) Venise, Dolomites
+ La route : 1634 kilomètres


 

Vendredi 05 Août

Nous rejoignons rapidement l’autoroute au sud de la ville (au moins un bon point au camping de périphérie bordé de routes : on est directement sur le bon axe….).

J’avais profité du wifi du camping pour lancer le GPS, au cas où, mais finalement on se sera repérés à l’ancienne avec les cartes, et c’est très-bien ! On y a tellement pris gout que l’on a également racheté une bonne vieille carte de France dés la frontière repassée 😉 Incontournable de la vie en camion tout de même..

D’ailleurs au camping, leur mot de passe pour le wifi est « password »…. Pas le plus malin pour éviter les quiproquos :
« Bungiorno, may i have the password for wifi ?
– Password
– Yes please, the password
– it’s password
– Er… May i have it ?
– IT’S PASSWORD
*compris*
– Ho… ok. Grazie (:

 

En voyage, je n’aime pas trop avoir accès à internet… Je ne prends pas les forfaits étrangers, et la plupart du temps, mon portable est en mode avion. C’est le seul moyen pour moi de déconnecter. Avec une connexion, je serais capable de jouer à Pokémon Go en face du colisée (et de regarder mes mails, de travailler, etc.) ! Mais des fois, j’ai des petites rechutes pour poster sur instagram, checker les mails loisirs pour des nouvelles de Loulou ou chercher des numéros de téléphone 😉

 

Les routes vertigineuses vers les Dolomites

Les routes vertigineuses pour arriver à Cortina. Peureux du vide s’abstenir 😉

 

Le trajet se déroule sans encombres, on suit la direction de Venise une bonne partie de la matinée. La romantique non avouée que je suis ne peut s’empecher de lancer des piques au marsouin… Franchement, on la voyait PRESQUE de l’autoroute, on y est passés tellement proche, je me suis prise à réver de gondole et de chanteurs de sérénade. Mui Venise est un petit fantasme non avoué. Et Venise en plein mois d’Aout, une réalité : On oublie. (et je me rattraperais en trainant le marsouin dans la ville de Roméo et Juliette 😉 ).

Nous voilà donc aux niveaux des sorties de Venise, à l’Est de l’Italie et là, PAF, changement de direction, cap sur le grand nord ! On retrouve nos montagnes au loin, ouf, on est impatients.

L’autoroute monte encore pendant 1 à 2 heures, jusqu’au massif montagneux. Quand le paysage devient trop escarpé, la 2 voies se rejoint en une petite route. Nous commencons à voir les panneaux « Cortina d’Ampezzo », notre point d’entrée ! Et surtout le début des bouchons !

 

Le début des bouchons vers Cortina d'Ampezzo

L’arrivée à Cortina se fait à la queue leu leu

 

Et oui, car cette station est trés fréquentée été comme hiver (et ultra huppée ! c’est le Cannes des Alpes ! Mais je vous en parlerais plus tard). Il faut donc prévoir de doubler le temps pour les derniers kilomètres ammenant à Cortina. Mais ce n’est pas grave, car c’est beau, tout est beau. Ca monte crescendo, les massifs se dessinent petit à petit, on retrouve nos rivières folles, on longe des vallées…. Oui oui oui !

 

Le paysage montagneux commence à se dessiner

Vue sur les pins et les massifs rocheux

Les paysages des Dolomites

Les pics des Dolomites

Le paysage se modifie petit à petit

 

On arrive au village vers 15H. Premier bon point : c’est bien possible de manger à cette heure-ci ! Ouf. Alors histoire d’être originaux, on prend la première pizzeria qui veut bien de nous -de toute facon, on est dans les montagnes, donc on est contents– et on savoure !

 


+ Adresse de la pizzeria qui veut bien de vous même à 15/16H : Porto Rotondo – P.zza Angelo Dibona, 1 – +39 0436 867777


 

On ne s’attarde pas trop dans la station car c’est déjà l’heure de partir à la recherche de notre chambre avec vue 😉 et on est assez impatients d’aller se perdre dans les environs, je l’avoue !

 

La magnifique Cortina d'Ampezzo au fond de la vallée à Belluno

La magnifique Cortina d'Ampezzo au fond de la vallée à Belluno

La magnifique Cortina d'Ampezzo au fond de la vallée à Belluno

La belle Cortina au fond de sa vallée dans la région de Belluno

 

On est vite rassurés pour le coin nuit. Toute la région des Dolomites est plutôt camion friendly même en camping sauvage. Il y a une multitude de petits espaces en terre on l’on peut garer les vans, au beau milieu de la nature (ce qui dénote un peu avec la multitude d’hôtel et de palaces 5 étoiles 😉 c’est une région tout en contraste ….).

 

Coucher de soleil sur les Dolomites

Un des nombreux cols

Le col de Falzarego à 2105m

 

Bref, on en choisis un pas trop loin de notre départ de randonnée du lendemain, au milieu des pins et au pied de quelques pics, assez en altitude mais pas trop quand même (1700m je pense environ), car on sent que les températures ne sont pas les mêmes que la région des lacs. L’imagination travaille bien dans ces décors. Je me demande brièvement si les Dolomites sont connues pour les loups et les ours… Ca ne m’empechera pas de m’endormir rapidement et d’une traite ! (et en pantalon de jogging + chaussettes + sweat shirt bien chaud 😉 )

Certains (fous ?) dorment à la belle étoile à même la forêt, dans des sacs à viande (assez horrible cette expression, non ?). Nous avons même croisé une famille de Polonais avec des enfants en bas âge, chapeau !

Demain matin, départ pour la première randonnée ! Et je vous parlerais mieux de la Canne des Dolomites.

 


Les +

+ La région camion friendly & ses supers endroits pour dormir en pleine nature
+ La possibilité de dormir à coté des départs de randonnées
+ Les paysages à la hauteur de notre imaginaire

Les –

+ Pas grand chose dans cette région 😉


 

A suivre : Les Dolomites, d’Est en Ouest et du Nord au Sud

 


 

Pinterest - Roadtrip en camion dans les Dolomites

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “L’ENTREE DANS LES DOLOMITES / JOUR 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *